Livraison gratuite sans minimum d'achat

Manque de sommeil: Causes, conséquences et solutions

Publié par Le Temple Du Sommeil Admin le

Manque de sommeil: Causes, conséquences et solutions

Le manque de sommeil est une maladie qui survient lorsque le patient ne dort pas suffisamment. En voici les causes principales:

  • Pas assez de sommeil (privation de sommeil),
  • Vous dormez au mauvais moment (c.-à-d. que vous n'êtes pas synchronisé avec l'horloge biologique du corps),
  • Vous ne dormez pas bien ou ne dormez pas de toutes les manières dont le corps a besoin,
  • Vous avez un trouble du sommeil qui vous empêche de dormir suffisamment ou qui affecte négativement votre qualité de sommeil.

 

Pourquoi le manque de sommeil est dangereux?

Le sommeil est un besoin primordial, tout comme manger, boire et respirer. Comme pour d’autres besoins essentiels, c’est une nécessité fondamentale pour la santé et le bien-être à toutes les étapes de la vie.

C'est un problème qui peut causer:

  • problèmes physiques et mentaux:
    • l'obésité,
    • maladie cardiaque,
    • le diabète,
  • blessures et traumatismes,
  • perte de productivité,
  • même une augmentation du risque de décès et une réduction de l'espérance de vie.

 

Comment fonctionne le sommeil?

Comprendre quel déficit de sommeil peut être utile pour comprendre comment fonctionne le sommeil et pourquoi il est si important.

Les deux phases qui caractérisent le repos sont:

  1. la phase REM (de l'anglais Rapid Eye Movement, mouvement oculaire rapide),
  2. la phase non-REM.

La phase non REM comprend ce qu'on appelle normalement le sommeil profond ou sommeil lent. Normalement, on rêve pendant la phase de REM. Dans des conditions normales, les phases non-REM et REM alternent avec 3 à 5 cycles par nuit.

La possibilité de mener une vie normale et de se sentir bien au réveil dépend de la durée totale du sommeil et de la durée de chaque phase; cela dépend aussi de si vous dormez quand le corps est préparé et prêt à dormir.

Notre corps a une horloge interne qui contrôle les moments de veille et les moments où il est prêt à dormir. l'horloge suit normalement un rythme régulier (rythme circadien), qui concerne toutes les cellules, tissus et organes et qui affecte profondément leur fonctionnement.

Photographie d'une femme endormie dans son lit

 

Pourquoi on dort?

Plusieurs facteurs affectent la préparation du corps au sommeil et au réveil. Nous avons tous une "horloge interne" qui contrôle quand il est temps de se réveiller et quand le corps est prêt à dormir.

L'horloge biologique a généralement un rythme qui couvre 24 heures ( rythme circadien ). Deux processus interagissent pour contrôler l'horloge biologique:

  • Le premier est la fatigue, qui s'accumule à mesure que passent des heures éveillées. Le désir de dormir atteint son apogée le soir, lorsque la plupart des gens s’endorment. L'envie de dormir semble liée à un composé chimique particulier, l'adénosine. Lorsque vous êtes éveillé, le niveau d'adénosine dans le cerveau continue d'augmenter. L'augmentation du niveau de ce composé signale la transition vers le sommeil. Lorsque vous dormez, le corps distribue de l'adénosine.
  1. Le deuxième processus implique l'horloge biologique. L'horloge est synchronisée avec des facteurs environnementaux spécifiques. La lumière, les ténèbres et d'autres facteurs aident le corps à comprendre quand rester éveillé et quand se sentir somnolent. Les signaux lumineux reçus par les yeux, par exemple, communiquent avec une zone spéciale du cerveau qui est le jour. Cette zone du cerveau aide à synchroniser l'horloge biologique avec l'alternance jour-nuit. Le corps libère les produits chimiques selon un horaire quotidien, contrôlé par l'horloge biologique. Quand il fait noir, le corps produit de la mélatonine(une hormone). La mélatonine signale au corps qu'il est temps de se préparer au sommeil et provoque la somnolence. La quantité de mélatonine dans le sang atteint un pic tard dans la soirée. Les chercheurs estiment que ce pic constitue l'un des facteurs fondamentaux de la préparation du corps au sommeil. L'exposition à de fortes lumières artificielles tard dans la nuit peut modifier ce processus et créer des difficultés à s'endormir. Les exemples de lumières artificielles puissantes incluent: la lumière d'un téléviseur ou d'un ordinateur ou la lumière brillante d'un réveil. Lorsqu'il détecte la lumière du soleil, le corps commence à produire du cortisol. Cette hormone prépare le corps naturellement au réveil.

Le rythme et l'heure de l'horloge biologique changent à différentes étapes de la vie. Les adolescents ont tendance à s'endormir plus tard que les enfants et les adultes, car la mélatonine est produite et atteint son maximum plus tard au cours du cycle de 24 heures. Il est donc naturel que de nombreux adolescents préfèrent se coucher plus tard et dorment un peu plus le matin que les adultes.

Le besoin de sommeil est encore plus grand aux premiers stades de la vie, lorsque nous grandissons et nous développons. Par exemple, les bébés peuvent dormir plus de 16 heures par jour et les enfants d’âge préscolaire doivent faire la sieste.

Les jeunes enfants ont tendance à dormir plus tôt le soir, tandis que les adolescents dorment davantage le matin. Les personnes âgées, par contre, ont tendance à se coucher tôt et à se lever tôt.

De plus, les habitudes et les types de sommeil changent avec l’âge. Par exemple, chez les nouveau-nés, la phase de REM dure plus longtemps. La quantité de sommeil à ondes lentes (une phase de sommeil non REM) est maximale pendant la petite enfance, puis diminue fortement après la puberté, puis continue à diminuer à mesure que vous vieillissez.

 

Pourquoi est-il important de dormir?

Le sommeil joue un rôle fondamental dans la santé et le bien-être tout au long de la vie. Dormir suffisamment, profiter d'un sommeil de bonne qualité et au bon moment, c'est garantir:

  • la santé mentale,
  • la santé physique,
  • qualité de vie
  • et sa propre sécurité et celle des autres.

Ce que vous ressentez au réveil dépend en partie de ce qui se passe pendant le sommeil. Lorsque vous dormez, le corps continue à être actif pour maintenir le cerveau et le reste du corps en bonne santé. Chez les enfants et les adolescents, le sommeil sert également à promouvoir la croissance et le développement.

Les dommages causés par le manque de sommeil peuvent être immédiats (par exemple parce que vous vous endormez en conduisant, vous avez un accident et vous êtes blessé) ou progressifs. Par exemple, le manque de sommeil prolongé peut augmenter le risque de certains problèmes de santé chroniques et peut affecter la capacité de

  • penser,
  • réagir,
  • travailler,
  • apprendre
  • et se rapportent aux autres.

 

Fonction cérébrale normale et bien-être émotionnel

Le sommeil favorise le bon fonctionnement du cerveau. Lorsque vous dormez, votre cerveau se prépare pour le lendemain et forme de nouvelles connexions qui sont utilisées pour apprendre, mémoriser et corriger des informations.

Les recherches montrent que, si vous dormez bien la nuit, le corps enseignant s'améliore. Que vous étudiez les mathématiques, le piano, le golf ou l’apprentissage de la conduite automobile, le sommeil contribue à améliorer la capacité d’apprentissage et la résolution de problèmes.

Le sommeil sert également à améliorer l'attention, la capacité de prise de décision et la créativité.

Les recherches indiquent également que le manque de sommeil modifie l'activité de certaines parties du cerveau. En cas de manque de sommeil, vous aurez peut-être de la difficulté à prendre des décisions, à résoudre des problèmes, à contrôler vos émotions et vos comportements et à faire face aux changements. Le manque de sommeil a également été associé à

Les enfants et les adolescents qui souffrent d'insuffisance de sommeil peuvent avoir des problèmes avec les autres. Ils peuvent être en colère et impulsifs, avoir des sautes d'humeur, se sentir tristes ou déprimés ou manquer de motivation. Ils peuvent aussi avoir des problèmes d’attention, ce qui entraîne de mauvais résultats à l’école.

 

Santé physique

  • Le sommeil est essentiel à la santé physique. Par exemple, il participe aux mécanismes de guérison et de réparation du cœur et des vaisseaux sanguins. Si le manque de sommeil est prolongé, le risque de maladie cardiaque, de maladie rénale, d'hypertension, de diabète et d'accident vasculaire cérébral augmente.
  • Une insuffisance de sommeil augmente également le risque d'obésité. Par exemple, des recherches sur des adolescents ont conclu que, pour chaque heure de sommeil perdue, les chances de devenir obèses augmentent. Une insuffisance de sommeil augmente le risque d'obésité, même dans les autres groupes d'âge. Plusieurs études ont montré que dormir moins de 7 heures par jour augmentait la tendance à la prise de poids, probablement en raison de la diminution des niveaux de leptine (substance responsable du sens de la satiété) et de l'augmentation des niveaux de ghréline (hormone qui stimule le sentiment de la faim).
  • Le sommeil affecte également la réaction du corps à l' insuline , l'hormone qui contrôle le niveau de glucose (sucre) dans le sang . Une insuffisance de sommeil augmente la glycémie et peut donc augmenter le risque de diabète.
  • Le sommeil est essentiel pour une croissance et un développement sains. Pendant le sommeil profond, le corps libère l'hormone qui stimule la croissance des enfants et des adolescents. L'hormone de croissance sert également à augmenter la masse musculaire et à réparer les cellules et les tissus chez les enfants, les adolescents et les adultes.
  • Le système immunitaire a besoin de sommeil pour rester en bonne santé. Le système immunitaire protège le corps contre les substances étrangères et dangereuses. Le manque de sommeil prolongé peut altérer la réponse du système immunitaire, qui peut par exemple poser des problèmes pour lutter contre les infections, même les plus insignifiantes.
  • Les hommes et les femmes qui ne dorment pas suffisamment voient leur niveau de désir sexuel réduit; Les hommes souffrant d' apnée du sommeil , trouble dans lequel les difficultés respiratoires entraînent de nombreux repos, ont également tendance à avoir un taux de testostèrone plus bas .
  • La privation de sommeil peut également causer des problèmes de fertilité, tant chez les hommes que chez les femmes, probablement en raison des effets sur la production d'hormones.

 

Vie quotidienne et sécurité

Dormir suffisamment et avoir un sommeil de qualité au bon moment permet au corps de bien fonctionner tout au long de la journée. Les personnes qui manquent de sommeil sont moins productives, que ce soit au travail ou à l'école. Il faut plus de temps pour terminer votre travail, le temps de réaction est plus lent et plus d'erreurs.

Après plusieurs nuits de manque de sommeil, même si vous êtes éveillé "seulement" 1 ou 2 heures de plus par nuit, le corps en souffre, comme si vous n'aviez pas dormi depuis un jour ou deux.

De plus, le manque de sommeil peut entraîner un micro-sommeil, c'est-à-dire des moments de sommeil courts qui se produisent pendant le réveil normal.

Les micro-sommeil sont involontaires, c'est-à-dire que l'on peut s'endormir de manière totalement inconsciente.

Même si vous ne conduisez pas, le micro-sommeil peut avoir des conséquences négatives sur la fonctionnalité de tout l'organisme. Si vous êtes à l'école ou à l'université, par exemple, vous allez probablement perdre une partie de l'information ou avoir l'impression de ne rien comprendre. En réalité, cependant, vous avez probablement dormi pendant une partie de la leçon et vous ne vous en êtes pas rendu compte.

Certaines personnes ne sont pas conscientes des risques de l'insuffisance de sommeil. En réalité, ils ne réalisent peut-être pas le problème, car ils pensent pouvoir continuer à bien fonctionner, même s'ils dorment peu ou mal.

Par exemple, ceux qui souffrent de somnolence diurne peuvent encore se sentir capables de conduire, mais des recherches ont montré que le manque de sommeil affecte la capacité de conduire autant que l’ivresse, voire plus. On estime que la somnolence au volant est un facteur qui cause environ 100 000 accidents de voiture par an et environ 1 500 décès.

Le conducteur n'est pas le seul à avoir des problèmes causés par le manque de sommeil. Le manque de sommeil peut affecter ceux qui travaillent dans les secteurs les plus divers: médecins, pilotes, étudiants, avocats, mécaniciens et travailleurs des chaînes de montage.

Le manque de sommeil est donc un problème non seulement sur le plan personnel, mais aussi sur le plan social. Par exemple, le manque de sommeil est en partie responsable de catastrophes très graves, telles que des accidents aériens ou des catastrophes nucléaires.

 

Les symptômes  du manque sommeil

Si vous ne dormez pas suffisamment, si vous dormez au mauvais moment ou si votre qualité de sommeil est médiocre, vous vous sentirez probablement très fatigué pendant la journée. Vous pouvez vous sentir un peu reposé et alerte lorsque vous vous réveillez.

Le manque de sommeil peut nuire au travail, à l’école, à la conduite et aux comportements sociaux. Vous pouvez avoir des problèmes d'apprentissage, de concentration et de réflexes. En outre, il peut être difficile de juger les émotions et les réactions des autres. Cela peut également être source de frustration, de malaise ou d'inquiétude dans les situations sociales.

Les symptômes d'insuffisance de sommeil peuvent survenir différemment chez les enfants et les adultes. Les enfants qui dorment mal ou mal peuvent être hyperactifs et avoir des problèmes d’attention. Parfois, ils peuvent se comporter mal et la performance scolaire peut être affectée.

Le manque de sommeil peut vous rendre très fatigué pendant la journée. Vous ne vous sentez probablement pas reposé et alerte lorsque vous vous réveillez. Le manque de sommeil peut nuire au travail, à l’école, à la conduite et aux comportements sociaux.

La somnolence diurne peut être utile pour savoir si vous souffrez de symptômes d'insuffisance de sommeil.

Vous souffrez probablement de manque de sommeil si vous vous sentez souvent endormi quand:

  • vous êtes assis à lire ou à regarder la télévision,
  • vous êtes assis dans un lieu public, par exemple au cinéma, au bureau pendant une réunion ou en classe,
  • vous êtes dans la voiture depuis une heure sans étirer les jambes,
  • vous êtes assis quelque part en train de parler à quelqu'un,
  • vous êtes assis dans un fauteuil après le déjeuner,
  • vous êtes dans la file d'attente dans la voiture pendant quelques minutes.

Le manque de sommeil peut causer des problèmes avec:

  • l'apprentissage,
  • concentration
  • et réaction.

Vous pouvez avoir des difficultés avec

  • prendre des décisions,
  • résoudre des problèmes,
  • se souvenir des choses,
  • contrôler les émotions et le comportement,
  • faire face aux changements.

Cela peut prendre plus de temps que d’habitude pour achever une tâche, ralentir le temps de réaction et commettre davantage d’erreurs.

Les signes et les symptômes de l'insuffisance de sommeil peuvent être différents entre les enfants et les adultes. Les enfants qui manquent de sommeil peuvent être hyperactifs et avoir des problèmes d’attention. Ils peuvent aussi se comporter mal et avoir des problèmes à l’école.

Les enfants qui ne dorment pas suffisamment peuvent être fâchés et impulsifs, avoir des sautes d'humeur, se sentir tristes ou déprimés ou manquer de motivation.

Manque de sommeil: combien de temps dormir?

Les heures de sommeil nécessaires par jour changent au cours de la vie. Le besoin de dormir varie d'une personne à l'autre, mais dans le tableau ci-dessous, nous donnons des conseils généraux pour différents groupes d'âge.

âge Heures de sommeil requises
bébés 16-18 heures par jour
Enfants d'âge préscolaire 11-12 heures par jour
Enfants d'âge scolaire Au moins 10 heures par jour
adolescents 9-10 heures par jour
Les adultes et les personnes âgées 7 à 8 heures par jour

 

Si vous ne dormez généralement pas suffisamment ou si vous choisissez de dormir moins que nécessaire, le sommeil se développera. La quantité totale de temps de sommeil perdu est appelée dette de sommeil . Par exemple, si vous vous couchez deux heures plus tard que vous ne le devriez toutes les nuits, après une semaine, vous aurez une dette de sommeil de 14 heures.

Certaines personnes font la sieste pour compenser leur fatigue: la sieste est un moyen de gagner en vigilance et en productivité à court terme. Pourtant, tous les autres avantages du sommeil la nuit sont perdus. Vous ne pouvez donc pas réellement récupérer le sommeil perdu.

Certaines personnes dorment davantage quand elles ne sont pas obligées d'aller au travail, par exemple pendant les vacances ou le week-end, elles se couchent plus tard et se lèvent plus tard.

Dormir plus que d’habitude sans avoir à aller au travail peut être un signe de manque de sommeil. Bien que dormir davantage pendant les vacances puisse vous aider à vous sentir mieux, il peut également modifier le rythme veille-sommeil du corps.

De mauvaises habitudes de sommeil et un manque de sommeil prolongé affectent la santé en général. Si vous craignez de ne pas dormir suffisamment, vous pouvez tenir un journal de votre sommeil pendant quinze jours.

Notez combien vous dormez chaque nuit, combien vous vous sentez alerte et reposé le matin et à quel point vous vous sentez somnolent pendant la journée. Montrez les résultats au médecin et demandez-lui comment améliorer la qualité du sommeil.

Il est essentiel de s'endormir lorsque le corps l'exige. Le manque de sommeil peut affecter même si vous dormez le nombre d'heures recommandé pour votre groupe d'âge.

Les personnes dont le sommeil n'est pas synchronisé avec l'horloge biologique (par exemple, celles qui doivent travailler par quarts de travail) ou celles qui dorment souvent en sommeil (comme les infirmières ou les responsables des services d'urgence) devront probablement porter une attention particulière à leur besoin.

Si le travail ou la routine limite la possibilité de dormir suffisamment ou au bon moment, demandez conseil à votre médecin. Il est également conseillé de consulter un médecin si, même si vous dormez plus de huit heures par nuit, vous ne vous sentez pas reposé. Peut-être avez-vous un trouble du sommeil ou un autre problème de santé.

L’insuffisance de sommeil est un fléau pour la santé des personnes, car elle est liée à de nombreux problèmes de santé chroniques, notamment:

  • maladie cardiaque,
  • ceux du rein,
  • l ' hypertension ,
  • le diabète ,
  • le coup ,
  • l ' obésité ,
  • la dépression .

La déficience de sommeil a également été associée à un risque accru de blessures et de traumatismes chez les adultes, les adolescents et les enfants. Par exemple, la somnolence au volant (sans lien avec l' alcool ) est responsable d'accidents de voiture graves et de nombreux décès.

Chez les personnes âgées, le manque de sommeil peut être associé à un risque plus élevé de chutes et de fractures osseuses .

C'est également l'une des causes d'erreurs humaines liées à des accidents graves, tels que des accidents d'avion ou de train.

Nous entendons souvent dire que nous pouvons apprendre à ne pas dormir beaucoup sans signaler de conséquences négatives, mais des recherches ont montré qu’une quantité suffisante de sommeil de bonne qualité est essentielle à la santé mentale et physique, à la qualité de vie et à la sécurité personnelle. autres.

Facteurs de risque du manque de sommeil

La déficience de sommeil, un trouble qui inclut la privation de sommeil, affecte des personnes de tout âge et de tous les groupes ethniques. Certains groupes de personnes peuvent être plus à risque; parmi eux on recense:

  • Celui qui a peu de temps pour dormir, par exemple les infirmières ou ceux qui travaillent trop ou qui occupent des emplois différents.
  • Celui qui fait des horaires qui ne correspondent pas à l'horloge biologique, par exemple ceux qui travaillent par roulement, travaillent dans les ambulances ou les services d'urgence, les adolescents qui doivent aller à l'école tôt ou qui doivent se rendre au travail.
  • Ceux qui changent leur mode de vie de manière à les empêcher de dormir suffisamment, par exemple en prenant des drogues pour rester éveillé, en consommant de l'alcool ou des drogues ou en ne dormant pas assez longtemps.
  • Personnes souffrant de problèmes de santé non diagnostiqués ou non traités, tels que stress, anxiété ou troubles du sommeil.
  • Ceux qui souffrent de problèmes de santé ou prennent des médicaments qui nuisent au sommeil.
  • Certaines maladies ont été associées à des troubles du sommeil. Parmi ceux-ci, on citera: arrêt cardiaque, maladie cardiaque, obésité, diabète, hypertension, accident vasculaire cérébral ou accident ischémique transitoire (mini-AVC), dépression et TDAH (syndrome de déficit attention avec l'hyperactivité).

Si vous souffrez ou avez souffert de l'un de ces troubles, demandez à votre médecin si une étude du sommeil pourrait être utile dans votre cas.

L’étude du sommeil permet au médecin de mesurer combien de temps vous dormez et quelle est sa qualité. Il est également utile de comprendre si vous avez des problèmes de sommeil et à quel point ils sont graves.

Si votre enfant fait de l'embonpoint, discutez avec votre pédiatre de vos habitudes de sommeil.

 

Comment dormir mieux?

Certaines mesures peuvent être prises pour améliorer les habitudes de sommeil.

Tout d’abord, assurez-vous de dormir suffisamment: si vous le faites toutes les nuits, vous constaterez que vous serez plus heureux et plus productif pendant la journée.

Le sommeil est souvent la première chose que les personnes occupées ont tendance à couper de l'agenda. Prendre le temps de dormir aidera à protéger votre santé et votre bien-être maintenant et à l'avenir.

Pour améliorer les habitudes de sommeil, il peut également être utile:

  1. Allez vous coucher et réveillez-vous tous les jours à la même heure. Pour les enfants: prévoyez une heure pour aller au lit et organisez des rituels pour bien dormir. Ne pas utiliser la chambre de l'enfant pour punition ou punition.
  2. Essayez d’avoir les mêmes horaires en semaine et le week-end. Accordez-vous un maximum d'une heure de différence. Si vous restez éveillé tard le week-end et si vous dormez tard, l'horloge biologique peut en être affectée.
  3. Prenez le temps avant de vous coucher pour vous détendre. Évitez les exercices ardus et les lumières artificielles puissantes, comme celles qui sont affichées sur un téléviseur ou sur un ordinateur. En effet, la lumière pourrait signaler au cerveau qu'il est temps de rester éveillé.
  4. Évitez les repas lourds ou trop abondants dans les deux heures précédant le coucher. Les collations légères sont autorisées. Évitez également les boissons alcoolisées avant d'aller vous coucher.
  5. Évitez la nicotine (comme les cigarettes) et la caféine (dans le café, les boissons gazeuses, le thé et le chocolat). La nicotine et la caféine sont deux stimulants pouvant nuire au sommeil. Les effets de la caféine peuvent durer jusqu’à 8 heures. Boire une tasse de café en fin d’après-midi peut donc vous empêcher de vous endormir.
  6. Passez du temps à l'extérieur tous les jours (si possible) et faites de l'exercice.
  7. Gardez la chambre calme, fraîche et sombre (une veilleuse fera l'affaire si nécessaire).
  8. Prenez un bain chaud ou utilisez des techniques de relaxation avant d'aller vous coucher.
  9. Faire une sieste pendant la journée peut être utile pour réagir plus vite et mieux, mais si vous avez du mal à vous endormir la nuit, limitez les siestes ou faites-les au début de l'après-midi. Les adultes ne devraient pas dormir plus de 20 minutes à la fois.

Chez les enfants d'âge préscolaire, les siestes sont normales et favorisent une croissance et un développement sains.

 

Stratégies pour des groupes particuliers

Certaines personnes ont des horaires de travail et de vie contraires à l'horloge biologique. Par exemple, les travailleurs postés et les adolescents qui doivent aller à l'école tôt peuvent avoir du mal à dormir suffisamment, ce qui peut avoir des répercussions négatives sur l'état de santé mentale, physique et émotionnelle.

Si vous devez vous relayer, cela peut être utile:

  • faites une sieste et augmentez le temps que vous passez à dormir,
  • garder les lumières allumées quand vous êtes au travail,
  • limiter les changements de quart de sorte que l'horloge biologique puisse mieux s'adapter,
  • limiter la consommation de caféine pendant la première partie du quart de travail,
  • supprimez tous les sons et les lumières de la chambre lorsque vous dormez pendant la journée (par exemple, utilisez des masques de sommeil protéger la lumière).

Si vous ne parvenez toujours pas à vous endormir pendant la journée ou si vous avez des difficultés à vous adapter aux quarts de travail, demandez à votre médecin quelles options vous avez pour mieux dormir.

Dans certains cas, les employeurs et les écoles peuvent essayer d’examiner les possibilités de résoudre les problèmes liés au manque de sommeil.

 

Communiquez avec votre médecin

Les médecins peuvent ne pas diagnostiquer les problèmes de sommeil lors des visites de routine car les patients sont éveillés. C'est donc à vous de signaler tout problème de sommeil.

Par exemple, informez votre médecin si, pendant la journée, vous vous sentez souvent somnolent, si vous ne vous réveillez pas reposé et alerte, ou si vous avez des difficultés à vous adapter aux horaires de travail.

Pour mieux comprendre s'il s'agit vraiment d'un problème de sommeil, votre médecin vous demandera des informations sur vos habitudes. Avant d’aller chez le médecin, essayez de réfléchir à la manière de décrire votre problème, par exemple:

  • combien de fois vous avez du mal à dormir et combien de temps vous les avez,
  • à quelle heure vous couchez-vous et à quelle heure vous réveillez-vous les jours ouvrables, les vacances ou les pauses
  • combien de temps vous passez à dormir, combien de fois vous vous réveillez la nuit et combien de temps il vous faut pour vous rendormir,
  • si vous ronflez fort et combien de fois vous vous réveillez avec le souffle ou le sentiment d'être à bout de souffle,
  • comment vous vous sentez reposé au réveil et votre fatigue au cours de la journée,
  • combien de fois vous faites la sieste ou avez de la difficulté à rester éveillé pendant les activités de routine, surtout en conduisant

Votre médecin vous posera plusieurs questions relatives à votre routine et à vos habitudes. Par exemple, il peut vous demander quel travail vous faites et si vous faites de l'activité physique. Le médecin vous demandera également si vous consommez de la caféine, du tabac, de l'alcool ou des drogues de toute nature (même en vente libre).

Pour aider le médecin, pensez à tenir un journal de votre sommeil pendant deux semaines. Notez l'heure à laquelle vous allez vous coucher, l'heure à laquelle vous vous réveillez et faites une sieste. Par exemple, vous pourriez écrire: «Je me suis couché à 10 heures, je me suis réveillé à 3 heures; Je ne pouvais pas me rendormir; J'ai dormi deux heures après le travail. "

Ecrivez combien de temps vous dormez la nuit, comment vous vous sentez vigilant et reposé le matin et comment vous vous reposez à différentes heures de la journée. Montrez le journal au médecin.

Les médecins sont en mesure de diagnostiquer certains troubles du sommeil en posant des questions sur les horaires et les habitudes et en interrogeant les parents ou le partenaire du patient. Pour diagnostiquer d’autres troubles du sommeil, les médecins utilisent les résultats d’études sur le sommeil et d’autres tests.

Les études sur le sommeil permettent au médecin de mesurer votre sommeil et votre qualité de sommeil. Ils peuvent également être utilisés pour savoir si vous avez du mal à dormir et si vous êtes sérieux.

Votre médecin vous rendra visite pour écarter tout autre problème de santé susceptible d’interférer avec le sommeil. Vous devrez peut-être passer des analyses de sang pour éliminer les troubles de la thyroïde ou d’autres troubles pouvant causer des problèmes de sommeil.


Partager ce message


← Message plus ancien Message plus récent →